À qui appartient ce qui est vécu collectivement ?